Vingt et un grammes

Pendant les journées du patrimoine, J’étais partie sur deux cent quarante sept grammes, mais c’était beaucoup trop… et là ça flotte dans l’air. Expérimentation au marché des douves à Bordeaux, expérience réussie , je n’ai plus qu’une envie le refaire ailleurs !

Les chaises de Cécile Bobinnec

Elles sortent tout droit, dirait-on, d’un de ces catalogues d’objets improbables, forgés dans le sillage du surréalisme et qu’on imagine destinés, par un bricoleur fou, au palais du facteur Cheval ou de tout autre illuminé…  Entorses à la logique, irruption de l’absurde – un tel humour nous enchante et l’on esquisse un sourire amusé devant …

Plus

Encres

Encres (2013-2015) Des centaines et des centaines de dessins. Le dessin évolue, le trait se renforce, devient petit à petit un langage, des idéogrammes ou logotypes. Travailler sur la force du trait. Le projet est d’en couvrir les murs, comme une immense bibliothèque qui contiendrait tout leur savoir, leurs lois, leurs histoires. Affaire à suivre… …

Plus

Effacement de la figure

Le corps, les émotions, le ressenti. L’humain, dans sa forme primitive, la poupée : photographiée mais jamais montrée. Changement d’échelle, agrandissement du détail : tissus, matière, boue, lumière. Surexposition. La poupée de chiffon sans visage devient petit monstre à la figure souffrante. Bacon, Bosch, torsion des corps et douleur expressionniste. Des photos toujours. Mise en …

Plus

Les Illustres – note d’intention

Les Illustres Ce sont des chaises. J’en assume toutes leurs dimensions : étymologiques (cathedra), symboliques, religieuses… mais aussi leur parfaite trivialité (la chaise sert à poser un fondement). Trouvées dans la rue ou données par des amis, je ne les choisis pas. Je prends tout, les détruis et les reconstruis différemment. Chacune est totalement liée …

Plus